Shishimai, Kowai

Est-ce sadique de faire peur aux enfant lors d’un Matsuri, venir les mordre avec ce masque de bois, qui ne peut mordre, mais qui fait mal à la tête ? « Oui, mais, en les mordant, le Shishimai est censé les protéger contre les maladies pendant un an ».

Seul résultat que l’on voit, ce sont des cris et des pleures et ça fait rire les adultes. Mais finalement, apprendre à avoir peur, dans une société où tout n’est finalement pas si sécurisé, c’est plutôt bien. La peur, les risques, mieux vaut les affronter. Le Shishimai est là pour ça.

C’est innombrables Matsuri dans les rues de Kyoto (j’ai l’impression d’en voir un ou deux par week-end en ce moment), forgent peut-être des gamins de ces quartiers. Ce n’est pas le cool Japan, ce n’est pas Akihabara, c’est du Japon que j’aime.

Publié dans Vue d'ici | Un commentaire

Ça devient intéressant

En ce mois d’octobre, Bento&co tourne avec 6 personnes. Petit à petit, on grandit, plutôt sûrement que rapidement, à mon sens.
Bento&co marche bien en France, est connu des fans de bento en Europe et en Amérique du nord, gagne quelques clients en Asie du Sud-Est et a, une bonne marge de progression.

Ces derniers mois, j’ai encore reçu 2 ou 3 mails de clients ou connaissances du web, me demandant ce que je faisais, « sinon, comme travail, à côté. » il faudra que je pense à écrire sur ce sujet là. Mais vous en connaissez des boutiques en ligne qui tournent en travaillant le soir en revenant du boulot ?

J’ai la chance d’être un Français de 29 ans, au Japon, à Kyoto, travaillant sur le web en vendant des produits qui sortent de l’ordinaire, à un moment où la demande pour ces produits augmentent. Tout ça sont des facteurs qui permettent certainement d’attirer l’attention, en France, comme au Japon.

Au Japon, on ne vend pas encore vraiment, même s’il est possible de passer une commande sur le site ( et des expatriés ont déjà testés !), mais il y a eu 2 passage télé et de belles rencontres.

La prochaine expérience qui s’annonce très intéressante ici, elle est assez inattendue et prometteuse :
J’ai été invité par Paypal Japon à Tokyo pour parler de Bento&co et du commerce en ligne au Japon, lors d’un rendez-vous matinal avec des politiciens japonais.

J’avoue ne pas en savoir plus aujourd’hui. La réunion qui s’apparente à du lobbying de la part de Paypal en faveur du commerce et des transferts d’argent en ligne, aura lieu le 4 novembre.
De quoi en apprendre un peu plus et préparer l’avenir.

Publié dans My life | Marqué avec | 8 commentaires

Lycéenne japonaise en short avec des superbes jambes

Il est pas beau celui-là. Bravo !

Publié dans Vue d'ici | 4 commentaires

Antiquités et enchères au Japon

Grâce à ce blog, j’ai pu gagner la confiance de lecteurs et il y a 2 ou 3 ans, l’un d’eux m’avait chargé d’acheter pour lui un superbe Katana à Kyoto. Une jolie expérience qui m’avait alors amené à rencontrer un antiquaire très sympathique et avec qui j’ai toujours beaucoup de plaisir à parler et surtout écouter.

De fil en aiguilles, l’intérêt des antiquités nipponnes m’a amené vers la maison des ventes de Kyoto, Kogire Kai. Alors que je pensais que les enchères au Japon étaient assez fermés, ce n’est pas vraiment le cas puisque Kogire kai dispose d’un site en anglais bien fourni, mais propose en plus son catalogue mensuel à la consultation en ligne. C’est bien fait, et cela permet à chacun d’aiguiser un peu plus son appréciation pour l’ancien et le beau.

La prochaine vente a lieu ce 16 septembre et j’attends les résultats avec impatience (l’offre a été passée par fax) pour un objet commandé par un collectionneur en France.

Publié dans Histoire japonaise, My life | Un commentaire

Une solution pour un strap à son iPhone 4

Au Japon, un téléphone sans strap, sans bidule qui se trimballe au bout d’une ficelle, ce n’est pas un téléphone portable. L’iPhone a le GRAND inconvénient de ne pas avoir de petit trou nécessaire pour y attacher quoi que ce soit afin d’être personnaliser. Heureusement, voici la solution pour l’iPhone 4, le netsuke. Quelques tours de vis, et hop, l’iPhone 4 est prêt à prendre encore plus de place dans votre poche.

Publié dans Apple vu du Japon, truc de geek | 4 commentaires

C’est quoi cette bouteille de lait ?

Lait typique
Au Japon, une bouteille de lait, c’est un litre, vendue à l’unité. Souvent ESL (longue conservation) et pas UHT comme on le voit en France, la bouteille de lait est proposée au rayon frais des boutiques. Mais si j’ai bien compris l’impact du traitement sur le lait, le rayon frais, c’est juste du marketing, car dans la brique hermétique bien fermée, le lait se conserve longtemps, très longtemps, qu’il soit au frais ou pas.

La brique de lait au frais qui n’en a pas besoin, c’est bien 200 yen (1,90 euros actuellement…). Le prix n’est pas très amusant, mais c’est comme ça et dans les supermarchés japonais, on s’habitue à mettre le prix qu’il faut, pour des aliments « classiques ».
Lait à la française
Mais aujourd’hui, un peu de joie dans l’achat journalier du lait, avec cette brique. Une forme bien connue, bien de chez nous. Certes, elle est toujours vendue à l’unité, 200 yen, au rayons frais alors qu’elle n’en a pas besoin, mais Megmilk n’allait pas bousculer le consommateur japonais en proposant des pack de 6 à côté des Contrex. Par contre, sans le vouloir, Megmilk a fait un Français heureux de retrouver une forme référence. Il en faut peu.

Publié dans My life, Vue d'ici | 4 commentaires